DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : Ianoukovitch reçoit des représentants de la contestation

Vous lisez:

Ukraine : Ianoukovitch reçoit des représentants de la contestation

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis le début des manifestations, Viktor Ianoukovitch a rencontré des leaders de l’opposition, des responsables religieux ou encore des étudiants.

Avant la rencontre, le président avait promis d’amnistier les manifestants interpellés. Rien de concret n’est vraiment sorti de cette table ronde. Le président a appelé les Ukrainiens au calme, à la veille d’une manifestation massive convoquée par l’opposition

“Nous allons lancer une enquête sur la manière dont l’accord d’association a été préparé ici. Les responsables seront au moins écartés, et peut-être plus tard renvoyés.” a déclaré le président ukrainien pendant la réunion.

Viktor Ianoukovitch est sorti de la réunion sans répondre aux questions des journalistes.

“Je ne suis pas satisfait des pourparlers d’aujourd’hui – aucune décision n’a été prise à propos de nos revendications clés. Les gens devraient se joindre au mouvement et nous devrions pousser le gouvernement à répondre à nos demandes. Le gouvernement devrait écouter son peuple.” a affirmé Vitali Klitschko.

“La table ronde convoquée pour commencer les discussions de crise entre le gouvernement ukrainien et l’opposition ont laissé des impressions contradictoires. Le président d’Ukraine a proposé un moratoire sur l’usage de la force. L’opposition ne croit aucune promesse et affirme que Maïdan n’a pas été entendu.” observe Angelina Kariakina, notre correspondante à Kiev.

“Nous allons lancer une enquête sur la manière dont l’accord d’association a été préparé ici. Les responsables seront au moins écartés, et peut-être plus tard renvoyés.”

“Im not satisfied with today’s talks – there was no decision on any of our key-demands. Im sure that people should join and we should press the government to meet our demands. The government should listen to its people.”

“Je ne suis pas satisfait des pourparlers d’aujourd’hui – aucune décision n’a été prise à propos de nos revendications clés. et nous devrions pousser le gouvernement à répondre à nos demandes. Le gouvernement devrait écouter son peuple.”

“La table ronde convoquée pour commencer les discussions de crise entre le gouvernement ukrainien et l’opposition ont laissé des impressions contradictoires. Le président d’Ukraine a proposé une cessation des violences. L’opposition ne croit aucune promesse et affirme que Maydan n’a pas été entendu.”