DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les opposants ukrainiens redoutent la visite de Ianoukovitch à Moscou

Vous lisez:

Les opposants ukrainiens redoutent la visite de Ianoukovitch à Moscou

Taille du texte Aa Aa

C’est le mardi de tous les dangers pour les opposants ukrainiens. C’est ce 17 décembre en effet que le président Ianoukovitch va traiter avec son homologue russe à Moscou. A Kiev, sur la place Maidan, les étudiants ne comptent pas quitter leur poste, pas avant ces heures cruciales. Malgré la peur de la répression policière, Sofia est déterminée :
“Notre gouvernement a montré qu’il est tellement imprévisible, même les étudiants ne peuvent pas l’arrêter. Nous sommes inquiets pour nous-mêmes et nous devons nous protéger aussi.”
Sergio Cantone, notre chef de bureau à Kiev, explique que “les étudiants ukrainiens ont été à l’origine de la protestation. Ils ont envahi les rues il y a près d’un mois en poussant la société ukrainienne à protester contre la décision de ne pas signer l’accord d’association avec l’UE. Maintenant, ils sont encore plus décidés à faire pression sur le président Ianoukovitch pour qu’il ne livre pas le pays à l’union douanière.”

A Moscou Viktor Ianoukovitch et Vladimir Poutine devraient signer plusieurs accords. Selon eux, l’adhésion de l’Ukraine à l’union douanière pilotée par la Russie ne sera pas à l’ordre du jour. Une telle adhésion ruinerait les espoirs des opposants d’appartenir à une Ukraine pro-européenne. Ces manifestations crèent des tensions jusque dans l’hémicycle : les députés de la majorité réclament de remanier 90% du gouvernement.