DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Edward Snowden , renfort du Brésil contre la NSA?


monde

Edward Snowden , renfort du Brésil contre la NSA?

Le lanceur d’alerte Edward Snowden pourrait-il utiliser sa situation à son avantage ? Dans une lettre ouverte au peuple brésilien, l’ancien informaticien de la NSA révèle qu’il pourrait aider le Brésil à faire la lumière sur la surveillance de la NSA sur ce pays. Condition : que le Brésil lui offre l’asile politique.
Snowden souligne le fait que les Etats-Unis continuent d’interférer sur ses révélations sans relâche. Si le Brésil lui offrait l’asile, il pourrait être nettement plus libre de ses agissements, ne craignant plus l’emprisonnement. Edward Snowden n’en est pas à sa première demande d’asile, il peut déjà résider en Russie jusqu’en 2014.

Le Brésil bel et bien dans le viseur de la NSA

Les premières révélations sur les programmes d’espionnage de la NSA, publiées en juin 2013, sont basées sur des milliers de documents que détenait Snowden et qu’il a remis au journaliste Glenn Greenwald et sa collègue, la réalisatrice Laura Poitras.
Ces documents révèlent entre autre la surveillance du téléphone portable de la présidente du Brésil Dilma Rousseff et des réseaux de l’entreprise pétrolière d’Etat Petrobras.
Vive réaction de la présidente Dilma Rousseff consternée : elle a immédiatement annulé sa visite à Washington. Elle se tourne alors vers les Nations-Unis et souligne la vulnérabilité des citoyens, impuissants face à de telles pratiques.
La NSA a bel et bien tenté de justifier ses actes non pas par une ambition de surveillance, mais par un visée sécuritaire. Cela aurait justifié la collecte de millions d’appels entre autres en Allemagne, en France et au Brésil…
Un acte de conscience
Dans sa lettre ouverte aux citoyens brésiliens, Edward Snowden décrédibilise toutes les tentatives de justifications de la part de la NSA et rend public son souhait de continuer son combat anti-NSA au Brésil. Il rappelle dans sa lettre que la NSA mettrait sur écoute des millions de gens à travers la planète, et que ces pratiques n’ont rien à voir avec cette « collection documentaire » que prétend effectuer la NSA, mais qu’elle se livre bien à un espionnage parasite et abusif. Edward Snowden achève sa lettre sur « un acte de conscience » : « Je ne souhaite pas vivre et évoluer dans un monde où tout ce que je dis, tout ce que je fais et tout ce que je discute, que chaque expression de sentiment envers quelqu’un soit enregistrée. Ce n’est pas quelque chose que je soutiens, ce n’est pas ce que je veux construire et ce n’est pas quelque chose que je veux subir.»
Ce 17 décembre, le gouvernement brésilien affirme n’avoir toujours pas reçu de demande d’asile conforme aux procédures en cours. Snowden doit officiellement passer par le Ministère des Affaires Etrangères : autrement dit, cette lettre apparaîtrait comme un test de la part de Snowden, afin de savoir si le Brésil pourrait, ou non, accepter cette possible demande.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Scandale de la viande de cheval de laboratoire : Sanofi porte plainte