DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gaz de Shah Deniz II : l'accord d'investissement ouvre la voie des livraisons vers l'Europe


entreprises

Le gaz de Shah Deniz II : l'accord d'investissement ouvre la voie des livraisons vers l'Europe

Le consortium qui développe l’immense gisement gazier azerbaïdjanais de Shah Deniz II dans la Mer Caspienne a signé mardi la décision finale d’investissement du projet, ouvrant la voie à de futures livraisons de gaz vers l’Europe qui cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis de la Russie.

L’accord, qui représente au total 28 milliards de dollars d’investissements, a été signé à Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan, par les actionnaires du consortium, qui regroupe le géant britannique BP, la compagnie publique azerbaïdjanaise Socar, le norvégien Statoil, le français Total et le russe Loukoïl.

“L’Azerbaïdjan aura un accès direct au marché européen, explique Vugar Bayramli, responsable du centre azerbaïdjanais pour le développement économique et social. La première année ajoute-t-il, l’Azerbaïdjan pourra exporter plus de 10 milliards de mètres cubes de gaz naturel vers le marché européen”.

Cette décision a une importance cruciale pour l’Union européenne car elle donne le coup d’envoi des projets d’expansion du gazoduc du Caucase du Sud à travers l’Azerbaïdjan et la Géorgie, de construction du gazoduc transanatolien en Turquie et du gazoduc transadriatique à travers la Grèce, l’Albanie et l’Italie.

Les premières livraisons de gaz en provenance du champ de Shah Deniz II sont attendues vers 2018 pour la Turquie et à partir de 2019 pour l’Europe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Boeing chouchoute ses actionnaires