DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Afrique du Sud sur un air d'opéra


le mag

L'Afrique du Sud sur un air d'opéra

En partenariat avec

La soprano Pumeza Matshikiza a grandi dans les townships de Cape Town en Afrique du Sud et fait maintenant partie de l’ensemble Staatsoper de l’opéra de Stuttgart. Elle enregistre en ce moment son premier album solo dans les studios d’Abbey Road à Londres, rendus célèbres par les Beatles.

Cet album “ est en fait le reflet de mon parcours, des townships du Cap en Afrique du Sud, au monde de l’opéra en Europe. Nous avons décidé avec le producteur de mettre des chansons sud-africaines sur des air d’arias. Mais en temps que Sud-Africaine et avec toute l’influence que ça peut avoir, nous avons choisi pour la plupart des musiques sud-africaines plus que des airs d’opéras. C‘était un nouveau projet et nous avons essayé de nouveaux arrangements avec l’Aurora Orchestra.”

Pumeza Matshikiza a connu dans son enfance l’apartheid et les changements de paix apportés par Nelson Mandela. “ Même quand j‘étais jeune, je savais que cet environnement était complètement fou. En tant qu’enfant, je ne me suis jamais sentie en sécurité, j’ai toujours senti qu’il manquait quelque chose, que quelque chose n‘était pas normal avec notre façon de vivre.” C’est à l‘école qu’elle a pris goût à la musique. “ Mes professeurs étaient fous de musique. Bien sûr, ils enseignaient dans des conditions très difficiles, mais en quelque sorte, ils nous faisaient avancer.”

Certaines chansons présentent sur l’album ont été chantées pendant l’apartheid, ou ont été inspirées par l‘ère de l’apartheid. Pour la chanteuse, “ l’orchestre a donné à l’ensemble du projet quelque chose de beau. C’est une musique fraîche. “ Son album devrait sortir au printemps prochain.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Théâtre et danse à Chypre