DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord sur l'Union bancaire européenne mais les résultats ne sont pas pour demain

Vous lisez:

Accord sur l'Union bancaire européenne mais les résultats ne sont pas pour demain

Taille du texte Aa Aa

Accord majeur face à la crise pour certains, compromis inquiétant et très complexe selon d’autres : l’accord trouvé sur l’union bancaire porte sur la création d’un mécanisme qui doit permettre – mais en 2026 seulement – de résoudre les crises bancaires au niveau européen en évitant de faire payer le contribuables et en coupant donc le lien entre les crises bancaires et les finances publiques.

“Toutes les banques européennes comme l’a souvent répété la BCE, sont désormais bien mieux capitalisés qu’auparavant, a affirmé le ministre allemand des finances Wolfgang Schaeuble. Maintenant nous avons des règles claires de sauvetage qui n’impliquent pas les contribuables, et je pense que ce que nous construisons là c’est notre juste contribution à la stabilisation future des marchés financiers”.

Le fonds commun de résolution créé au niveau européen sera alimenté par les banques pour financer d‘éventuelles liquidations bancaires, mais en cas de désastre majeur, aucun accord n’a été trouvé.

“Si on regarde un mois en arrière, on s’aperçoit qu’on n’aurait pas misé sur un accord avant la fin de l’année, affirme Sarah Hewin de Standard Chartered. C’est vclair, il s’agit d’un compromis entre ce que voulait l’Allemagne et ce que souhaitaient la BCE et la Commission européenne. Mais dans l’ensemble je pense que cet accord est positif”.

En revanche, les ministres européens des finances ont remis à plus tard le point le plus critique, à savoir la mise en place d’un “backstop”, une garantie financière publique et commune qui pourrait être sollicitée en cas de désastre bancaire majeur.