DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au Soudan du Sud, les affrontements s'étendent

Vous lisez:

Au Soudan du Sud, les affrontements s'étendent

Taille du texte Aa Aa

Après la capitale Juba, des violences ont éclaté dans la ville de Bor. Le jeune pays, devenu indépendant en 2011, menace de plonger dans la guerre civile. Les rebelles sont entrés mercredi soir dans Bor.

Ces rebelles, ce sont les partisans de l’ancien vice-président Riek Machar, limogé en juillet. Face à eux, les forces loyalistes du président Salva Kiir.

400 à 500 personnes ont été tuées depuis l‘éruption de violence dimanche. Selon Human Rights Watch, les forces qui s’affrontent se livrent à des exécutions sur des bases ethniques. Une thèse que rejette le président Salva Kiir : “Ce n’est pas un conflit tribal.”

L’ancien vice-président Riek Machar accuse le président d‘être un dictateur. Il a appellé publiquement à le renverser.

Environ 20.000 personnes se sont réfugiées dans les bases des casques bleus de l’Onu, qui ont reçu ordre de ne pas intervenir.
Quant aux compagnies pétrolières étrangères installées dans ce pays, qui tire 98% de ses revenus de la production d’or noir, elles sont inquiètes : des affrontements entre ouvriers ont fait plusieurs morts dans des champs pétrolifères.