DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des Casques bleus tués dans l'attaque d'une base de l'Onu au Soudan du Sud

Vous lisez:

Des Casques bleus tués dans l'attaque d'une base de l'Onu au Soudan du Sud

Taille du texte Aa Aa

Dernière violence en date au Sud-Soudan, l’attaque jeudi d’une base de l’Onu où une trentaine de civils avaient trouvé refuge.

Au moins trois Casques bleus indiens ont été tués dans cet assaut donné par des assaillants encore non identifiés pour le moment.

L’attaque s’est produite dans l’Etat instable de Jonglei. Le plus vaste des États du Soudan du Sud semblent donc désormais
confronté aux affrontements meurtriers entre factions rivales de l’armée sud-soudanaise.

Ce vendredi, l’Onu a envoyé des hélicoptères pour évacuer son personnel de sa base d’Akobo.

Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies a assuré de la “réponse ferme et forte de l’ONU contre cette attaque et d’un engagement fort de l’organisation pour protéger les civils rassemblés dans les camps”. Il a aussi appelé “au dialogue politique entre le gouvernement du Soudan du Sud et le vice-président déchu”. “Il est urgent d’aller sur la voie du dialogue”, a insisté Jan Eliasson.

Alors qu’on craint un retour à une guerre civile, le président sud-soudanais se dit prêt au dialogue avec la rébellion, mais de son côté Riek Machar, le vice-président du Soudan du Sud limogé en juillet a appelé au renversement du chef de l’Etat, l’accusant de tenter “d’allumer une guerre ethnique” dans le pays.