DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Libération des Pussy Riot : "un développement positif" dixit Bruxelles


Russie

Libération des Pussy Riot : "un développement positif" dixit Bruxelles

En 2012, le procès des Pussy Riot et son verdict avaient indigné l’Union européenne. Aujourd’hui, la libération des deux membres du groupe est “un développement positif”, selon Sébastien Braban, porte-parole adjoint de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. “Nous encourageons fortement la Russie à poursuivre ses réformes vers un système juridique transparent, indépendant et fiable”.
En Russie, le président de la commission des Affaires internationales de la Chambre des députés Alexei Pushkov porte un autre regard sur l’impact de cette libération des Pussy Riot et de celle de Mikhail Khodorkovsky.
“En ce qui concerne, l’image de la Russie et les relations avec nos partenaires occidentaux, je pense que cela enlève certains éléments irritants de ces relations. Je ne pense pas que ce sera un facteur décisif parce que ces forces qui encouragent la confrontation avec la Russie trouveront d’autres prétextes”.
Pour les organisations des droits de l’homme, il reste encore beaucoup à faire, comme libérer tout ceux qui ont été détenus après avoir manifesté en mai 2012 à la veille de l’intronisation de Vladimir Poutine. Seuls quatre détenus ont bénéficié de l’amnistie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mikhaïl Kalachnikov est mort