DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soudan du Sud : "le président se dit prêt au dialogue avec son rival"

Vous lisez:

Soudan du Sud : "le président se dit prêt au dialogue avec son rival"

Taille du texte Aa Aa

Lueur d’espoir ou glissement vers la guerre civile au Soudan du Sud? Le président Salva Kiir serait prêt à parler à son rival et ancien vice-président Riek Machar pour mettre fin au conflit. C’est ce qu’a affirmé ce lundi soir un émissaire des Etats-Unis. Salva Kiir ne veut pas de conditions préalables pour entamer ce dialogue. Or, Riek Machar réclame la “libération et l‘évacuation vers un terrain neutre de ces camarades”.
Deux localités stratégiques sont tombées aux mains des hommes fidèles au vice-président déchu. Deux localités que le gouvernement veut reprendre.
Le Soudan du Sud est en proie à d’intenses combats depuis que le président a accusé Riek Machar de tentative de coup d’Etat il y a une semaine.

Ce lundi, le secrétaire général de l’Onu annonçait qu’il allait demander au Conseil de sécurité de renforcer la mission de l’Onu au Soudan du Sud, la Minuss. “Laissez-moi être absolument clair. Le monde observe le Soudan du Sud, a déclaré Ban Ki-moon. Les attaques contre des civils et des soldats de la paix de l’Onu mobilisés pour les protéger doivent cesser immédiatement. Les Nations unies enquêteront sur les informations faisant état de violations des droits de l’homme et des crimes contre l’humanité. Ceux qui sont responsables au plus haut niveau devront répondre personnellement de leurs actes et faire face aux conséquences”. Depuis une semaine, des morts par centaines ont été recensés et les civils affluent par dizaines de milliers dans différents complexes de l’ONU – 20.000 à Juba seule – pour tenter d‘échapper aux combats et à la mort.

Avec AFP et Reuters