DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : répression accrue contre les Frères musulmans


Egypte

Egypte : répression accrue contre les Frères musulmans

Le chef de l’armée a promis d‘éliminer “les terroristes”, et de faire revenir la stabilité après plusieurs attaques ou tentative d’attentat en Egypte.

Ce jeudi matin, une bombe a explosé près d’un bus, faisant cinq blessés au Caire. Une autre bombe a été désamorcée dans le même secteur.

Tout comme le ministère de l’Intérieur, une résidente estime que les poseurs de bombe veulent terroriser la population avant le référendum constitutionnel prévu les 14 et 15 janvier. “Ils ne nous empêcheront pas d’y participer. Nous n’avons pas peur. Nous irons dans les rues, dans les bus. Ils ne vont pas nous intimider de cette façon.”

Près d’une quarantaine de partisans des Frères musulmans ont été arrêtés ce jeudi. La veille, la confrérie a été qualifiée d’organisation terroriste par le gouvernement. Et, ce au lendemain d’un attentat contre la police à Mansoura qui a choqué le pays.

“L’accusation selon laquelle les Frères musulmans sont des terroristes n’est pas confirmée, dénonce Aya Alaa, porte-parole d’un groupe de femmes opposées à la destitution en juillet du président islamiste Mohamed Morsi. “Cette accusation a été faite à la hâte et le procureur n’a pas pris sa décision. Les attentats dont le gouvernement a accusé les Frères Musulmans d‘être les instigateurs ont été commis par d’autres groupes”.

L’attentat de Mansoura a été revendiqué par un mouvement djihadiste qui n’a aucun lieu avec les Frères musulmans. D’aucuns craignent que la conférie désormais classée comme organisation terroriste ne se radicalise.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La colère de l'opposition ukrainienne au lendemain de l'agression d'une journaliste