DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Thaïlande : pas de report des élections malgré les violences


Thaïlande

Thaïlande : pas de report des élections malgré les violences

En pleine crise politique, la Thaïlande fait face à un regain de violence. Des manifestants ont tenté d’entrer de force ce lundi dans un stade de Bangkok où se déroule le dépôt des candidatures pour les prochaines élections législatives. Les forces de sécurité ont répondu à coup de canon à eau et de gaz lacrymogènes. Des dizaines de personnes ont été blessées et certains membres de la commission électorale ont dû fuir, évacués par hélicoptère.
Cela fait maintenant plusieurs semaines que des manifestants réclament le départ de la Première ministre Yingluck Shinawatra, accusée d‘être la marionnette de son frère, Thaksin, chassé du pouvoir et aujourd’hui en exil. Pour désamorcer la contestation, le gouvernement a convoqué des élections anticipées début février. L’opposition a déjà annoncé qu’elle les boycotterait. Suite à ces nouvelles violences, la commission électorale a recommandé un report du scrutin, une idée rejetée par le gouvernement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Corée du Nord continue à souffler le chaud et le froid