DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition ukrainienne poursuit son combat anti-pouvoir mais mobilise moins

Vous lisez:

L'opposition ukrainienne poursuit son combat anti-pouvoir mais mobilise moins

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de personnes et leurs véhicules ont bloqué hier une bonne partie de Kiev pour continuer à dénoncer le président Ianoukovitch. Aux accusations de soumission à Moscou avec un juteux contrat gazier et financier pour l’Ukraine au détriment de l’Union européenne se sont greffées des accusations de corruption.

“Nous nous dirigeons vers sa résidence pour montrer que nous sommes toujours là et nous voulons aussi lui montrer qu’il doit écouter les gens et faire des concessions. Au moins la démission du gouvernement”, explique cette femme.

L’un des leaders de l’opposition, l’ex-boxeur Vitali Klitschko, a reconnu que le mouvement de contestation, entamé le 21 novembre dernier, connaissait une mobilisation moins importante que ces dernières semaines. Il l’a mis sur le compte des vacances et il espère un regain après ces dernières. Klitschko a appelé à une nouvelle grève nationale.

“Les militants pro-européens de Maidan l’assurent à nouveau, si le gouvernement persiste à ne pas écouter leurs exigences, ils continueront à se rassembler devant la résidence du président, à moins de quelques mètres d’où je me trouve, la police a bloqué la route. Mais les militants de Maidan l’ont promis si leurs demandes ne sont pas entendues, leur action devant cette résidence va devenir une action régulière”, explique l’une de nos correspondantes à Kiev, Angelina Kariakina.