DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des sans-abris pour nettoyer Fukushima

Vous lisez:

Des sans-abris pour nettoyer Fukushima

Taille du texte Aa Aa

Tepco, l’exploitant de la centrale nucléaire japonaise partiellement détruite après un tsunami, ne recule devant rien pour trouver des volontaires. Critiqué pour sa gestion de la crise, la firme nippone peine à trouver des nettoyeurs prêts à braver la radioactivité. Du coup certains intermédiaires se tournent vers les sans-abris.

La mafia japonaise est soupçonnée de jouer les intermédiaires. Le pasteur Yasuhiro Aoki tente d’expliquer les dangers d’un tel travail aux sans-abris qu’il accueille. “Sans aucune information sur les éventuels dangers, nombre d’entre eux sont placés dans des dortoirs. Les loyers, les intermédiaires et la nourriture sont automatiquement déduits de leurs payes. A la fin du mois ils n’ont même plus de salaire.”

Payé l‘équivalent de 90 dollars par jour, certains nettoyeurs doivent débourser près de 50 dollars pour régler leurs frais de logement dans des hébergements plus que précaires.