DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

RDC : le pouvoir congolais affirme "contrôler totalement" la situation


République démocratique du Congo

RDC : le pouvoir congolais affirme "contrôler totalement" la situation

Les forces armées de la République Démocratique du Congo ont repoussé hier une série d’attaques ayant ciblé Kinshasa notamment le siège de la télévision nationale, l’aéroport et l‘état-major. Lubumbashi, la deuxième ville du pays a également été touchée.

Une partie des assaillants s’est réclamée du pasteur Joseph Mukungubila Mutombo, opposant au chef de l’Etat Joseph Kabila.

“Si la population montre qu’elle n’est pas terrorisée, elle dissuadra d’autant d’autres aventuriers de venir faire couler le sang d’innocents dans notre pays “, explique le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende Omalanga.

Au total, plus de 70 assaillants et trois militaires ont été tués. 39 assaillants ont été capturés selon le gouvernement.

Parallèlement, la mission de l’ONU en RDC a elle aussi riposté face aux agresseurs. Elle mène pourtant une opération de réconciliation et notamment de réintégration d’anciens rebelles au sein de l’armée congolaise. “Nous encourageons ces derniers à se rendre et à déposer les armes pour un retour à la vie civile. Notre objectif c’est de protéger la société congolaise”, affirme cet officier égyptien membre des casques bleus.

Une aide alimentaire et matérielle a été mise en place pour faciliter cette transition complexe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

En 2014 la Lettonie passe à l'euro