DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le démocrate Bill de Blasio prend New York en mains

Vous lisez:

Le démocrate Bill de Blasio prend New York en mains

Taille du texte Aa Aa

New York change de visage en changeant d’année. C’est le démocrate Bill de Blasio qui remplace le sans étiquette Michael Bloomberg en haut de l’affiche. Le tout nouveau maire de New York a d’abord prêté serment à son domicile, puis a été investi officiellement le 1er janvier au City Hall; l’ancien président américain Bill Clinton, dont il est proche, lui a fait prêter serment sur une Bible qui a appartenu à l’autre ex-président démocrate Franklin D. Roosevelt. Bill de Blasio a été élu le 5 novembre 2013, on ne peut plus nettement avec plus de 70% des voix. Il avait pourtant joué la carte anti-Bloomberg, qui restait populaire grâce à un bon bilan. En douze ans à la tête de la ville la plus peuplée des Etats-Unis, le milliardaire a surtout réussi à changer la mauvaise image de la mégalopole en terme de sécurité. Cependant, son adversaire a su toucher le coeur des New-Yorkais les plus pauvres et des classes moyennes qui ont de plus en plus de mal à payer le logement ( en dix ans, les loyers ont augmenté de 44 % ) et les transports publics.

Il était fait pour New York

Comme sa ville, Bill de Blasio est très grand ( il mesure 1 m 95 ), il est démocrate ( comme plus de 3 millions de New-Yorkais ) et il est multiculturel. Sa mère, Maria de Blasio, avait des parents italiens, son père, Waren Wilhelm, était d’origine allemande. Après le divorce du couple quand il avait 8 ans, Bill de Blasio a été élevé dans la famille maternelle. Quelques années après le suicide de son père, qui était traumatisé par sa participation à de nombreuses batailles dans le Pacifique, alcoolique puis atteint par un cancer, il a préféré choisir le nom de sa mère. Au début des années 90, il a renoncé à son prénom Waren et a adopté son surnom Bill. Il a alors commencé à se faire un nom dans la politique.

Bill de Blasio roule à gauche de la gauche américaine. Il n’a pas totalement oublié ses amours de jeunesse. A la sortie de l’Université de Columbia, en 1988, il avait réalisé un voyage marquant au Nicaragua, en pleine révolution sandiniste. Pendant plusieurs années, il restera un fervent militant de cette cause notamment durant le mandat présidentiel de Ronald Reagan. C’est en 1989, à l’approche de la trentaine, que Bill de Blasio participe activement à sa première campagne électorale démocrate. Il se bat pour David Dinkins, qui est le premier noir à avoir occupé le siège de maire de New York mais aussi le dernier démocrate en date. Par la suite, en 2000, il sera le directeur de campagne de Hillary Clinton dans sa course au Sénat. A partir de 2001, il sera élu par trois fois successives conseiller municipal du 39ème district de New York, qui comprend le quartier de Brooklyn où il réside.

Sa femme et ses enfants sont sa force

Bill de Blasio, âgé de 52 ans, était depuis trois ans le médiateur de la ville de New York. Il connaît le terrain mais sans les interventions remarquées de sa femme et de ses deux enfants dans la campagne des municipales à la fin de l’année dernière, il aurait peut-être moins percé dans les sondages. Le soutien des acteurs Susan Sarandon, Alec Baldwin et Sarah Jessica Parker ne lui aurait certainement pas suffi. En politique, Bill est indissociable de son épouse Chirlane McCray, de six ans son aînée. Ils se sont rencontrés en 1991, alors qu’ils travaillaient tous les deux au service du maire de New York de l‘époque, David Dinkins. Ils restent admiratifs du couple formé par Bill et Hillary Clinton.

Chirlane est très appréciée par la communauté noire new-yorkaise, estimée à plus de 25%. Elle a souffert du racisme le plus violent dès son enfance. Dans le quartier de la ville de Longmeadow ( Massachusetts ) où vivaient ses parents, il n’y avait que deux familles noires à la fin des années 50, et pourtant des pétitions circulaient pour qu’elles s’en aillent. Chirlane McCray n’a donc pas eu à se forcer pour devenir militante de la cause afro-américaine, elle explique aussi qu’elle a commencé à écrire des poèmes et des textes pour apaiser sa colère. Avant de se marier avec Bill de Blasio, en 1994, elle avait pourtant épousé une autre cause, celle de l’homosexualité. Dès 1979, elle faisait publier dans un magazine américain un article intitulé “Je suis une lesbienne”.

La franchise mais aussi la grande décontraction de cette famille métissée plaisent beaucoup aux habitants de New York. Questionnée sur l‘évolution de sa sexualité, Chirlane a répondu “Je hais les labels”. Leur fils, Dante, un adolescent de 16 ans à la coupe de cheveux digne des années 1970, s’est montré avec délectation aux côtés de son père dans les spots télévisés de la campagne des municipales. Leur fille, Chiara, une étudiante de 18 ans, a déclaré avec un naturel désarmant “Mon père ne sera pas un nouveau mec blanc ennuyeux !” Voilà qui promet pour les nouvelles aventures de la famille à New York…