DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Négociations sous tensions entre pouvoir et rebelles du Soudan du Sud


monde

Négociations sous tensions entre pouvoir et rebelles du Soudan du Sud

Le président Salva Kiir a décrété hier l‘état d’urgence dans les Etats du Jonglei et d’Unité en raison de la poursuite des combats entre ses partisans et les soutiens de son ex-vice président Riek Machar qu’il accuse de tentative de coup d’Etat. Les deux camps sont réunis à Addis-Abbeba en Ethiopie pour essayer de parvenir à un cessez-le-feu. Mais la poursuite des combats notamment à Bor pourraient faire échouer ces négociations immédiatement. Un millier de personnes ont déjà été tuées ces quinze derniers jours.

La menace grandissante de violences dégénérant en guerre civile a conduit les Nations Unies à renforcer leur contingent en envoyant des casques bleus supplémentaires. 200 000 personnes ont été déplacés par les combats et la situation humanitaire est très préoccupante.

Cette femme, Kim Campbell est une volontaire américaine. Elle s’est retrouvée prise au piège avec sa famille alors qu’elle se trouvait dans un orphelinat où elle a aidé une dizaine d’orphelins victime de ce conflit. Elle a choisi de rester avec eux et d’aider aussi d’autres gens dans une situation difficile malgré les risques pour sa propre sécurité et celles des siens.

Les informations et les témoignages se multiplient sur les viols, massacres et exactions à caractère ethniques. L’ONU dénonce ces atrocités et évoque la possibilité d’ouvrir une enquête.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des milliers d'Ukrainiens défilent pour célébrer un héros nationaliste