DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Canal de Panama : le président en appelle à l'Espagne et à l'Italie

Vous lisez:

Canal de Panama : le président en appelle à l'Espagne et à l'Italie

Taille du texte Aa Aa

Le président panaméen est intervenu dans le litige sur les travaux d’agrandissement du canal. Ricardo Martinelli en appelle à la responsabilité morale de l’Espagne et de l’Italie, d’où sont originaires deux entreprises membres du consortium chargé des travaux qui réclame le versement d’1,2 milliards d’euros supplémentaires.

Le constructeur espagnol Sacyr a annoncé qu’il cesserait les travaux si la somme n‘était pas versée dans trois semaines. Un acte irresponsable selon le président Martinelli.

“Je vais aller en Espagne et en Italie pour demander à chaque gouvernement qu’il agisse, parce qu’une entreprise ne peut pas réclamer un montant énorme pour des dépassements de coût dans un projet d’extension. C’est un chantier pour l’humanité. Ils ont fixé un prix, ils ne peuvent pas venir nous dire qu’ils l’augmentent.” a-t-il déclaré.

Prévoyant notamment le percement d’une nouvelle voie d’eau et l‘élargissement des voies d’accès, le projet vise à permettre le passage de navires transportant le triple de la charge actuelle.

Le montant global du chantier devait s‘élever à l‘équivalent de 3,8milliards d’euros. L’espagnol Sacyr avait remporté avec grand bruit l’appel d’offre en 2009 en proposant un prix bien inférieur à ses concurrents, et au montant de référence fixé par l’Autorité du canal de Panama.