DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelles vagues de violences lors des législatives au Bangladesh


Bangladesh

Nouvelles vagues de violences lors des législatives au Bangladesh

Des milliers d’opposants ont pris pour cible plus de 200 bureaux de vote ce dimanche. En tout juste 24 heures, les heurts auraient fait au moins quinze morts, selon la police, plus d’une vingtaine d’après l’opposition.
Les nationalistes, qui avait boycotté le scrutin, ont lancé un nouvel appel à la grève de 48 heures pour protester contre la répression qui s’est soldée par un bain de sang.

Mais l’issue de ces législatives s’annonce sans surprise. La chef du gouvernement Sheikh Hasina Wajed devrait l’emporter haut la main. Les Etats-Unis et l’Union Européenne ont renoncé à envoyer des observateurs. Le parti au pouvoir n’a pas d’adversaires dans la moitié des circonscriptions, la participation pourrait s’avérer très faible.

Les nationalistes ont réclamé, sans succès, la mise en place d’un gouvernement neutre et provisoire avant les élections.
Au cours de ces derniers mois, les affrontements ont déjà causé plusieurs centaines de morts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Allemagne: polémique autour de l'ancien bras droit d'Angela Merkel