DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gouvernement irakien veut reprendre Fallouja coûte que coûte


Irak

Le gouvernement irakien veut reprendre Fallouja coûte que coûte

Les habitants de la cité quittent la ville à la hâte pour se protéger des raids aériens lancés par l’armée irakienne. Les forces loyalistes ont lancé une offensive contre les combattants liés à Al Qaïda. Ils se réclament de l’Etat islamique en Irak et au Levant, l’EIIL et ils ont également le contrôle de plusieurs quartiers de Ramadi, une ville 50km plus à l’Ouest.

Cette prise de contrôle est inédite depuis la guerre lancée par l’Administration Bush en 2003. John Kerry, l’actuel secrétaire d’Etat américain se dit prêt à aider mais de manière très ciblée : “Nous n’en sommes pas, de toute évidence, à imaginer un retour, à revenir sur le terrain avec des troupes. C’est leur combat, mais nous allons les aider dans leur lutte. Et oui, nous avons un intérêt. Nous avons un intérêt à aider le gouvernement légitime et élu, celui de pouvoir repousser les terroristes. C’est un combat qui dépasse le simple cadre de l’Irak”.

Signe de l’inquiétude et de la tension ambiante, le voisin iranien à majorité chiite a proposé son aide militaire et technique à Bagdad pour lutter contre Al Qaïda. Depuis la chute de Saddam Hussein dont il était l’ennemi, Téhéran s’est rapproché de l’Irak à majorité chiite dirigée par le Premier ministre Al Maliki qui est accusé par certains de ses détracteurs d‘être sous l’influence de la République islamique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

La division des rebelles syriens complique une guerre déjà complexe