DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les migrants africains clandestins se révoltent en Israël

Vous lisez:

Les migrants africains clandestins se révoltent en Israël

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers d’entre eux ont manifesté hier à Tel-Aviv pour réclamer le droit d’asile. Venant surtout du Soudan, d’Ethiopie ou de Somalie, ils sont arrivés dans l’Etat hébreu depuis 2006 et vivent dans les quartiers déshérités. Ils veulent le statut de réfugié alors qu’une nouvelle loi adoptée en décembre permet aux autorités de placer les clandestins en centre de rétention
pour une durée illimitée et sans aucun jugement.

“Nous demandons trois choses simples au gouvernement israélien. Tout d’abord, annuler la nouvelle loi et libérer tous les prisonniers. Deuxièmement, vérifier nos demandes d’asile d’une manière équitable et transparente. Troisièmement, nous donner les droits humains fondamentaux, y compris le droit au travail et le droit à des services de santé”, explique cet homme originaire d’Erythrée.

“Le problème c’est que ces gens qui veulent le respect de leurs droits élémentaires sont venus ici dans un pays démocratique, un lieu sûr et on les envoie en prison. Ils sont traités comme des prisonniers, comme des criminels, comme le cancer, certaines personnes les appellent cancer en Israël”, dénonce cette jeune femme qui travaille dans le social.

Ce mouvement de protestation ravive une question explosive dans la société israélienne. Les incidents et les agressions xénophobes se multiplient depuis 2012.

Le Premier ministre de droite, Benjamin Netanyahu s’est dit déterminé à renforcer les expulsions, près de 4000 l’an dernier et il a fait construire une clôture électrique le long de la frontière avec l’Egypte pour empêcher toute entrée illégale.