DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'année commence en fanfare pour la famille royale espagnole


Espagne

L'année commence en fanfare pour la famille royale espagnole

Nouveau rebondissement dans l’affaire de corruption qui touche la famille royale espagnole depuis 2010. Cette fois c’est l’infante Cristina, la plus jeune fille du roi, qui est inculpée de fraude fiscale et blanchiment d’argent.

Réaction de son avocat, ce mardi à Madrid :

“Je suis totalement convaincu du fait que le juge a fait ce qu’il avait à faire en accord avec ses devoirs mais je ne suis pas d’accord avec cette décision”.

Cristina de Bourbon est convoquée pour le 8 mars devant un juge des Baléares. Son époux, Inãki Urdangarin, est soupçonné de détournement de fonds publics.

Au sein de la population espagnole, l’image de la famille royale est de plus mauvaise, mais les réactions restent diverses :

“Elle le mérite, déclare ce Madrilène. Si un juge a décidé ça, c’est qu’il avait des raisons de le faire. Je n’ai pas d’aversion particulière pour cette femme, je ne la connais pas, mais elle doit être traitée exactement comme vous et moi et n’importe qui d’autre en Espagne”.

“J’ai une haute opinion de la maison royale espagnole, pense un autre. Et ceci ne me fait pas perdre confiance en eux, ça me fait plutôt perdre confiance en la politique et notre système légal”.

Selon un sondage publié dimanche par El Mundo, 62% des Espagnols souhaiteraient que le roi Juan carlos abdique, et à peine un sur deux soutient aujourd’hui la monarchie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le froid affecte près de 200 millions de personnes en Amérique du Nord