DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"The Railway Man" ou le pont de la rivière Kwaï façon stress post-traumatique


cinema

"The Railway Man" ou le pont de la rivière Kwaï façon stress post-traumatique

En partenariat avec

Le lieutenant écossais Eric Lomax, a été fait prisonnier par les Japonais à Singapour durant la Seconde Guerre mondiale et envoyé dans un camp en Thaïlande. Là-bas, il a été forcé de contribuer à la construction du fameux pont sur la rivière Kwaï. Des années plus tard, il souffre toujours d’un stress post-traumatique.
Pour préparer son rôle dans “The railway man” Colin Firth s’est longuement entretenu avec Eric Lomax disparu depuis.

Colin Firth : “Toutes les recherches dont j’avais besoin pour nourrir mon imagination venaient directement d’Eric. Il était extrêmement
confiant et très, très lucide et très courageux d’avoir partagé ce qu’il avait partagé.

Jeremy Irvine joue le jeune Lomax à l’instant de sa capture par les Japonais à Singapour en février 1942.

Jeremy Irvine : “Colin était incroyablement généreux et il m’a laissé entrer dans sa participation au film. Il m’a invité chez lui, nous avons répété pendant de nombreuses après midi. On a travaillé sur la voix d’Eric. Eric avait cette merveilleuse qualité de vulnérabilité. C’est quelques chose que j’ai adoré”.

La deuxième femme d’Eric décidée à l’aider à surmonter ses démons, découvre que le jeune officier japonais qui hante sa mémoire est toujours vivant. Doit-elle donner à son époux une chance de se confronter à celui qui l’a torturé ?

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Anchorman 2, le retour de Ron Burgundy