DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le premier spectacle de la tournée de Dieudonné annulé


France

Le premier spectacle de la tournée de Dieudonné annulé

“Le spectacle est annulé !” crie le directeur départemental de la sécurité publique, Jean-Christophe Bernard dans son mégaphone. Une annonce dure à entendre pour les milliers de personnes venues au Zénith de Nantes assister au spectacle du polémiste français Dieudonné.
Ils étaient venus voir “Le Mur”, un spectacle humoristique considéré comme haineux et antisémite par le gouvernement français.

Dieudonné n’a pas été autorisé à venir s’adresser à son public. Mais par l’intermédiaire des réseaux sociaux, il a demandé aux spectateurs de rentrer chez eux dans le calme en chantant la Marseillaise, l’hymne national.
Et c’est ce qu’ils ont fait après avoir, pour certains, exprimé leur colère :

“Est-ce-que j’ai une tête d’antisémite? Est-ce-que j’ai une tête de raciste ?”

“On est venu pour rire, s’amuser et prendre du bon temps, voilà… On est un peu déçu par la décision… C’est dommage.”

“C’est de la liberté d’expression et je suis contre la censure, c’est choquant”.

“Valls démission, Valls démission !”

La décision du Conseil d’Etat de maintenir l’interdiction du spectacle est un revirement de jurisprudence, les tribunaux administratifs ayant, à une quinzaine de reprises ces dernières années, invalidé des arrêtés d’interdiction de spectacles de Dieudonné.
C’est une victoire de la République pour le ministre de l’Intérieur Manuel Valls :

“La République a gagné ce soir. La République en sort renforcée. Les valeurs de notre pays sortent renforcées ce soir. Et c’est ça qui doit nous rassembler”.

Dans son one-man-show “Le Mur”, déjà présenté à Paris, Dieudonné, multiplie les charges contre “les Juifs”, “la juiverie” ou encore “kippa-city”, des attaques coutumières pour lesquelles il a déjà été plusieurs fois condamné. Il doit 887 000 euros au trésor public et doit notamment régler 65 000 euros d’amendes pour propos antisémites.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'avenir de la Centrafrique se joue dans les prochaines heures au Tchad