DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique : la démission du Président, célébrée dans les rues de Bangui


République Centrafricaine

Centrafrique : la démission du Président, célébrée dans les rues de Bangui

Explosion de joie à Bangui, la capitale centrafricaine, à l’annonce de la démission du président Djotodia. Les troupes panafricaines ont renforcé leurs patrouilles pour prévenir tout débordement et des blindés français ont pris position près du palais présidentiel.

Le sort de Michel Djotodia s’est joué à N’Djamena, la capitale tchadienne, lors d’un sommet régional de deux jours. Accusé de passivité face aux violences interreligieuses, le Président de transition et son premier ministre ont finalement cédé aux pressions de la communauté internationale.

Michel Djotodia avait été porté au pouvoir en mars dernier par les rebelles musulmans de la Séléka qui se sont livrés à de nombreuses exactions contre les chrétiens. En réaction, ces-derniers se sont organisés en milices. Résultat : des milliers de morts et plus d’un million de déplacés.

Début décembre, la France, mandatée par l’ONU, a dépêché 1 600 hommes à Bangui pour aider les troupes de l’Union africaine à restaurer le calme. Mais les violences continuent.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fallouja profite d'une accalmie