DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les violences en Egypte ne présagent rien de bon à quatre jours d'un référendum crucial


Egypte

Les violences en Egypte ne présagent rien de bon à quatre jours d'un référendum crucial

Trois hommes sont morts lors d’affrontements entre police et manifestants à Suez et à Alexandrie, en Egypte, ce vendredi. Comme tous les vendredis, des rassemblements étaient organisés par les Frères musulmans pour réclamer le retour du président renversé, Mohammed Morsi, mais les manifestations, interdites par l’armée, ont dégénéré et se sont terminées dans la violence.

L’un des mots d’ordre de ces manifestations est le boycott du prochain référendum du 14 janvier, annoncé il y a un mois par le président par intérim, Adly Mansour. Le texte vise à réformer la constitution égyptienne et donner plus de pouvoir à l’armée, permettant par exemple aux tribunaux militaires de juger des civils.

Un mal nécessaire selon les autorités militaires, qui promettent un retour à un Etat démocratique pour le milieu de l’année.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Deuxième annulation de spectacle pour l'humoriste français Dieudonné