DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La tâche du nouveau chef du gouvernement tunisien s'annonce très difficile


Tunisie

La tâche du nouveau chef du gouvernement tunisien s'annonce très difficile

Nommé dans un pays en proie à une profonde crise économique et politique qui mine le pays, Mehdi Jomaâ a prévenu qu’il ne pourrait pas faire de miracles, mais il s’engage à former un cabinet d’indépendants. “Le gouvernement ne sera pas uniquement composé de technocrates nationaux, ce sera le principal critère, mais il y aura aussi des indépendants (…) J’ai eu plusieurs consultations, j’ai écouté tous les partis et maintenant j’ai une vision claire”, a conclu vendredi l’ancien ministre de l’Industrie.

Son prédécesseur, l’islamiste Ali Larayedh, a démissionné jeudi sur fond de contestation croissante dans la rue. Son parti, Ennahda, avait remporté les dernières législatives mais n’est pas parvenu à redresser les finances tunisiennes. Son gouvernement s’est récemment attiré les foudres des plus démunis en voulant imposer une nouvelle taxe sur les transports.

Le gouvernement intérimaire prend la suite, avec l’accord des islamistes, avant les prochaines élections qui devraient être organisées cette année.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël annonce la construction de 1 800 logements supplémentaires dans les colonies