DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Palestiniens ne pleureront pas Ariel Sharon


Israël

Les Palestiniens ne pleureront pas Ariel Sharon

Beaucoup de réactions dans les territoires palestiniens suite à l’annonce ce samedi du décès d’Ariel Sharon. Les responsables du Hamas ne cachent pas qu’ils éprouvaient de la haine envers l’ex-Premier Ministre israélien qui avait notamment ordonné en 2004 l’assassinat du fondateur et chef spirituel du mouvement islamiste, cheikh Ahmed Yassine. Sami Abou Zouhri est le porte-parole du Hamas.

Sami Abou Zouhri : “La mort de Sharon après huit ans de coma est un signe de Dieu et une leçon pour les tyrans. Nous vivons un moment historique avec le départ de ce criminel qui a massacré notre peuple et nos dirigeants”.

A Ramallah, le discours des dirigeants palestiniens est sans ambiguïté. Ils considéraient Ariel Sharon comme un chef de guerre, comme un ennemi à combattre. Membre de l’Autorité Palestinienne, Wasel Abou Youssef affirme que “Sharon pensait qu’il pourrait chasser les Palestiniens de leurs terres, et qu’il pourrait leur imposer ses conditions par la force.”

Enfin les Palestiniens rencontrés dans les rues de Gaza évoquent “un assassin, un criminel de guerre” dont la disparition serait “une victoire pour l’Egypte et le monde arabe”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fraude fiscale en Espagne : l'infante Cristina prête à comparaître devant la justice