DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mort d'Ariel Sharon : le souvenir d'opérations militaires controversées


Israël

Mort d'Ariel Sharon : le souvenir d'opérations militaires controversées

La dispartition d’Ariel Sharon ravive la douleur de certaines actions militaires menées par l’ancien Premier Ministre israélien.

L’opération Shoshana a dévasté le village de Qibya, en Cisjordanie en octobre 1953. Une action de représailles sanglante qui a suivi le meurtre d’une femme israélienne et de ses deux enfants. L’unité 101, l’une des troupes d‘élite de Tsahal, a tout détruit ou presque sur son passage.

L’un des villageois, Hamed, 4 ans à l‘époque des faits, se souvient encore de ce jour. “Le nom de Sharon me rappelle les 77 martyrs de mon village, qui symbolise la brutalité infinie avec laquelle des innocents ont été tués, y compris des femmes, des enfants et des personnes âgées”, témoigne cet homme, qui s’est caché dans une pièce avec une trentaine de membres de sa famille.

La plupart des villageois ont succombé à l’effondrement de leur maison. Si le bilan officiel fait état de 69 morts, 77 personnes figurent au nombre des victimes. Le village est abandonné, mais le souvenir reste vif. Une marche se tient chaque année en mémoire des victimes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Amis de la Syrie : réunion sur Genève-2 à Paris