DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Raanan Gissin, ex conseiller de Sharon évoque son pouvoir fédérateur


Insight

Raanan Gissin, ex conseiller de Sharon évoque son pouvoir fédérateur

Raanan Gissin était le conseiller principal d’Ariel Sharon quand ce dernier était Premier ministre. Ces dernières années, il est devenu l’un des principaux porte-parole d’Israël sur la sécurité, les questions stratégiques, la terreur, les menaces islamiques iraniens et radicaux, l‘économie politique de la mondialisation, et le processus de paix. Notre envoyé spécial Luis Carballo l’a interviewé.

Luis Carballo, euronews:
Quelle a été la décision la plus difficile à prendre pour Sharon?

Raanan Gissin:
Je crois que le démantèlement des colonies de Gaza, et de Judée-Samarie, ce fut la décision la plus dure à prendre. Parce que, pour lui, Israël est fondé sur les colonies, l’ensemble d’Israël. Israël, dans l’avenir, sera un Etat juif pour tous les Juifs du monde, et les colonies ont été un élément important de sa fondation. Il était le bâtisseur des colonies depuis plus de 20 ans.

euronews:
De quelle mesure était-il le plus fier?

Raanan Gissin:
De tout, il était très fier des choses qu’il avait accomplies en Israël : l’agriculture, la terre, le fait que plus de colonies avaient été construites, que plus de gens soient arrivés en Israël, de l’immigration, des Juifs venant de partout dans le monde pour s’installer en Israël et en faire un état ​​juif fort. Je crois aussi qu’il était fier qu’Israël ait une armée forte, l’une des plus fortes du monde. Il était très fier de ça. Il gardait en mémoire l’expérience cruciale de 1948 quand il a failli être tué dans la bataille de Latroun, il a essayé de sauver les membres de son bataillon, de les mettre en sureté, de les extirper de là. Lui-même a été blessé en tentant de sauver ses soldats, de les mettre en lieu sur, de les emmener se faire soigner…

euronews:
Après le retrait de Gaza, aurait-il ordonné une mesure similaire pour la Cisjordanie? Y a-t-il eu des plans similaires pour la Cisjordanie, pour démanteler des colonies là-bas?”

Raanan Gissin:
Selon moi, il ne fait pas de doute que cela aurait été pris en considération. Il aurait envisagé de changer les choses, si cela avait servi le but ultime de la création d’un État juif fort aux côtés d’un Etat palestinien. Si cela avait été nécessaire d’un point de vue tactique, il l’aurait fait. Je ne sais pas si finalement il aurait conclu un accord de paix avec les Palestiniens, comme nous le souhaitions, mais au moins ce qu’il avait à l’esprit, c‘était d’unir les gens. L’important en Israël, vous devez le comprendre, c’est que nous sommes une nation divisée, avec tellement de différences. Il était la seule personne qui pouvait fédérer le peuple d’Israël sur les questions les plus difficiles.

euronews:
A t-il jamais exprimé des regrets sur ​​les massacres de Sabra et Chatila au Liban. Et globalement, sur l’ensemble de l’opération au Liban, toute la guerre au Liban, a t-il exprimé des regrets?

Raanan Gissin:
Sabra et Chatila fut une erreur. Sabra et Chatila est un accident qui s’est produit au Liban. Mais la façon générale d‘éliminer les terroristes du Liban et de sécuriser Israël comme il l’a fait, il n’a jamais changé la dessus. Je pense qu’il regrettait ce qui s’est passé à Sabra et Chatila. Mais, là encore, nous n’avons su pour le Liban que juste après – ce qu‘était le Liban, les problèmes que nous avions là-bas – seulement après. Il a pris sur lui une partie de la responsabilité de ce qui s’est passé, et nous avons payé pour cela. Il y a eu un procès en Israël et une commission. Il n’a jamais tourné le dos à ses responsabilités. Il a dit : “j’ai pris la décision parce que j’ai pensé que c‘était la bonne décision au bon moment, je reconnais totalement ce que j’ai fait, j’assume ce que j’ai fait, car je l’ai fait pour le bien d’Israël” .

353 Thanks. end 355

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Insight

Sharon, la légende militaire