DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sharon,"criminel de guerre" pour les Palestiniens


Israël

Sharon,"criminel de guerre" pour les Palestiniens

Dans les rues de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, la mort de l’ex-Premier ministre israélien ne laisse pas indifférent. Ici, Ariel Sharon restera comme l’artisan en 1982 du massacre de centaines de civils palestiniens dans les camps de réfugiés de Sabra et Chatila au Liban.

“La mort de Sharon ? Qu’il aille en enfer. Il n’a commis que des crimes contre l’humanité, bon débarras”, explique ce vieil homme.

“Sharon a des antécédents, des crimes devant l’Histoire dont le peuple palestinien peut témoigner. Un peuple qui se réjouit de sa mort : nous ne le regretterons pas”, insiste ce jeune homme.

“C’est une bonne nouvelle pour le peuple palestinien, car il a commis beaucoup de crimes comme les massacres de Sabra et Chatila dans les années 80, et en 2000, il a commis une attaque contre la Mosquée d’Al Aqsa”, rappelle pour sa part cette jeune fille.

Le portrait d’Ariel Sharon a été brûlé dans la bande de Gaza et c’est avec des gâteaux que sa mort est célébrée dans les territoires palestiniens.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël dit "adieu" à Ariel Sharon