DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : un cessez-le-feu limité pour commencer ?


France

Syrie : un cessez-le-feu limité pour commencer ?

Des propositions concrètes que Damas pourrait accepter en vue de mettre fin à la guerre civile en Syrie. Voilà ce qui est ressorti de la conférence tripartite à Paris entre les chefs de la diplomatie américaine et russe et l’envoyé spécial de la Ligue arabe et de l’ONU. Une rencontre qui intervient en amont de la conférence de paix en Suisse le 22 janvier.

“Nous avons discuté aujourd’hui de la possibilité de tenter d’encourager un cessez-le-feu, peut-être un cessez-le-feu limité, à commencer par Alep. Nous sommes d’accord avec la Russie pour travailler et voir si on peut le mettre en œuvre. L’opposition a déjà dit que si le régime d’Assad était prêt à le déclarer, ils le respecteraient”, a commenté le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

Autres sujets encouragés par les trois dirigeants : la possibilité de procéder à des échanges de prisonniers entre les belligérants, mais également la mise en place de couloirs humanitaires, comme l’a expliqué le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov : “Nous travaillons à étendre les couloirs humanitaires aux zones actuellement bloquées à la fois par le gouvernement et l’opposition. Sur ce sujet, nous partageons le point de vue de nos collègues américains afin d’agir en parallèle. Et le gouvernement s’est dit prêt à envoyer de l’aide humanitaire rapidement.”

Sur la participation de l’Iran aux négociations de Genève, Washington a fait un tout petit pas en avant, estimant que Téhéran serait le bienvenu s’il acceptait les principes d’une transition politique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël salue la mémoire d'Ariel Sharon