DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La troïka est-elle allée trop loin ?

Vous lisez:

La troïka est-elle allée trop loin ?

Taille du texte Aa Aa

La fameuse troïka est-elle allée trop loin ? C’est l’une des questions que pose la commission du Parlement européen qui enquête sur le trio réunissant Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international. Mis sur le gril, l’ancien président de la BCE a défendu ses décisions :

“Si nous n’avions pas pris ces mesures, nous ne parlerions pas tranquillement aujourd’hui des difficultés qu’il y a à remettre d’aplomb la zone euro. Nous serions dans une situation totalement différente”, a martelé Jean-Claude Trichet.

Beaucoup d’eurodéputés reprochent à la troïka d’avoir imposé des sacrifices aux effets socialement dévastateurs dans les pays ayant été secourus financièrement : la Grèce, l’Irlande, le Portugal et Chypre.

“Nous voulons savoir pourquoi, dans les cas portugais et grec, durant une telle crise, l’Europe a insisté sur les privatisations alors que ces pays n‘étaient pas en position de les négocier”, souligne l‘élue portugaise Elisa Ferreira.

Pour plus de légitimité, certains à l’image de Philippe Lamberts demandent que la Commission européenne soit responsable politiquement des agissements de la troïka et qu’elle rende des comptes si nécessaire.

“Si, dans l’exercice sa mission, elle a besoin d’assistance technique de la part de la Banque centrale européenne, de la part du FMI ou de la part de n’importe qui d’autre, libre à elle de s’adjoindre les services de consultance des ces institutions-là. Mais la Commission doit être la seule à porter la responsabilité politique des actes qui sont posés dans le cadre des plans d’aide”, martèle de député belge.

Les résultats de l’enquête seront soumis à l’ensemble du Parlement européen en mars ou avril, mais dès la fin janvier, la troïka sera de retour en Grèce.