DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hollande et la presse : le débrief des correspondants étrangers à Paris


France

Hollande et la presse : le débrief des correspondants étrangers à Paris

600 journalistes dont 200 venus de 46 pays. C‘était la foule des grands jours hier à l’Elysée. Une effervescence fébrile après le choc des photos de Closer sur la présumée relation du président français avec l’actrice Julie Gayet alors que ce dernier est en couple avec Valérie Trierweiler depuis plusieurs années.

“Oui, c’est un peu shocking mais en même temps, on aime bien, on adore, c’est un bon scandale, il y a le sexe, il y a le pouvoir, il y a les paparazzi. On adore ça”, explique le Britannique David Chazan de The Times.

“Son vrai problème, c’est qu’il a voulu avoir une première dame un peu à l’ancienne à côté de lui au début de son mandat, et c’est au début qu’il aurait fallu changer les choses”, estime le Suédois Magnus Falkehed du Dagens Nyheter.

“Si le président de la République s’affiche avec une femme, ça veut dire qu’il veut dire à son peuple “voilà, c’est ma compagne. Et c’est comme ça qu’elle est vue, donc bien sûr, il y a un devoir de vérité aussi sur cette question et ce n’est pas complétement privé”, affirme pour sa part l’Allemand Leo Klimm de Capital.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hollande précise son pacte avec les entreprises et promet de clarifier sa situation conjugale