DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La NSA surveillerait aussi les ordinateurs non connectés à internet

Vous lisez:

La NSA surveillerait aussi les ordinateurs non connectés à internet

Taille du texte Aa Aa

Après les accusations d’espionnage mondial dont elle a fait l’objet et les tensions diplomatiques qu’elles avaient engendrées, l’Agence de sécurité nationale américaine est de nouveau au coeur de révélations retentissantes. Depuis 2008 au moins, elle serait parvenue à espionner à travers le monde, près de 100.000 ordinateurs, la plupart du temps via internet, mais aussi lorsque les machines ne sont pas connectées. C’est ce que révèle le New York Times dans son édition du 14 janvier 2014 en citant des experts informatiques et des documents divulgués par Edward Snowden.

Les services américains utiliseraient une technologie reposant sur les ondes radio : des programmes mouchards seraient installés en interceptant et en modifiant la commande d’un PC ou grâce à une clé USB branchée par un agent secret, ce qui dans ce cas, oblige à intervenir localement.

Parmi les cibles de la NSA, figureraient les armées chinoise et russe, la police mexicaine et les cartels de narcotrafiquants, mais aussi les centrifugeuses nucléaires de Natanz en Iran qui pour leur part, auraient été infectées via le ver informatique Stuxnet. Jusqu‘à mille centrifugeuses auraient ainsi été mises hors service à distance.

Les services américains auraient également laissé traîner leurs grandes oreilles au sein des institutions européennes chargées des échanges commerciaux et auprès d’alliés comme l’Arabie saoudite, l’Inde et le Pakistan. Une porte-parole de la NSA a pourtant, affirmé au journal américain qui divulgue ces informations que les activités de l’Agence ne visaient que “des cibles étrangères légitimes.”