DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mexique : les habitants résistent au désarmement des milices dans le Michoacan


Mexique

Mexique : les habitants résistent au désarmement des milices dans le Michoacan

L’armée et la police fédérale mexicaine tentent depuis lundi de désarmer les groupes d’auto-défense dans l‘état du Michoacan. Cette opération a fait déjà au moins quatre morts, mardi, lorsque des civils ont tenté de bloquer le passage d’un convoi militaire. Les forces de sécurité ont ouvert le feu, causant notamment la mort d’une enfant de onze ans.

Ces groupes d’auto-défense sont formés par des civils.

“Comment allons-nous abandonner les armes si le gouvernement ne fait pas son travail?” demande un jeune milicien. “Si nous déposons les armes, les narcos vont nous tuer. Et que vont faire les forces de sécurité? Elles ne font pas leur travail, elles sont vendus.” affirme-t-il.

Les forces fédérales ont renforcé cette semaine leur opération pour reprendre la main dans le Michoacan.

La population, ellle, dénonce l’impuissance des autorités face aux actes criminels des narcotraficants, ce qui explique son manque de confiance dans l’armée pour assurer la sécurité.

“Les gens ont montré qu’ils avaient peur. Hier, ils sortis et se sont confrontés, peut-être pas de la meilleure manière, avec ceux qui veulent désarmer les groupes d’auto-défense. Je le répète, maintenant les gens se sentent bien en assurant eux-même leur protection.” témoigne le maire de la commune de Nueva Italia.

Les policiers et les militaires ont désarmé mardi la police municipale d’Apatzingan, prenant ainsi le contrôle du principal bastion des narcotrafiquants dans cet État, qui était encerclé depuis la semaine dernière par les milices d’autodéfense.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hollande et la presse : le débrief des correspondants étrangers à Paris