DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : l'ONG islamique IHH dans le collimateur de la police


Turquie

Turquie : l'ONG islamique IHH dans le collimateur de la police

La police turque a procédé ce mardi dans plusieurs provinces à un vaste coup de filet anti-terroriste. Plusieurs dirigeants de l’organisation Al-Qaïda ont été arrêtés. Ils sont soupçonnés de piloter des opérations armées en Syrie voisine.

La police a également perquisitionné les locaux d’une ONG islamique appelée “Fondation pour l’aide humanitaire” (IHH).

Pour les enquêteurs, cette ONG sous couvert d’action caritative, fournit des armes à des rebelles syriens, notamment à des groupes liés à Al-Qaïda, voire abrite en son sein des militants proches d’Al-Qaïda.

Faux, répondent les dirigeants de l’IHH qui disent être victimes d’une “campagne de diffamation orchestrée par certaines personnes en Turquie et à l‘étranger”.

Et de rappeler ce qui s‘était passer en 2010 lorsque l’ONG avait envoyé une flottille vers Gaza.
“A l‘époque, souligne Yasar Kutlay, secrétaire général de l’IHH, Israël avait voulu salir notre réputation en montant de toute pièce des preuves pour nous accuser d‘être en lien avec Al-Qaïda”.

La Fondation pour l’aide humanitaire avait initié cette flottille dont le navire principal était le “Mavi Marmara”. L’armée israélienne avait intercepté les bateaux. 9 passagers turcs avaient été tuées.

Cette ONG turque est proche du gouvernement.

Pour plusieurs observateurs, l’opération de police ce mardi est un nouvel épisode dans le scandale de corruption qui touche l’exécutif turc depuis plusieurs semaines.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Koweït : 1.5 milliards de dollars de promesses de dons pour la Syrie