DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un biopic taillé sur mesure


cinema

Un biopic taillé sur mesure

En partenariat avec

Voilà un biopic qui tombe à pic. Au beau milieu de la Fashion Week.

Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture Christian Dior.

Le jeune homme triomphe. Il fait la connaissance de Pierre Bergé, qui devient son amant et son partenaire en affaires. Les deux hommes s’associent en 1960 pour créer la société Yves Saint Laurent.

“C’est une des plus grandes histoires d’amour du siècle”, s’enthousiasme Pierre Niney qui incarne le grand couturier. “Ce n’est pas qu’une histoire d’amour, c’est aussi une histoire de création, c’est ça qui est fort. C’est tellement moderne, c’est tellement rebelle, c’est tellement assumé, c’est exactement Saint Laurent, cet aspect extralucide, moderne qu’avait Saint Laurent.”

“En racontant surtout cette histoire d’amour, on raconte le génie et on rend compte du créateur qu’il était”, poursuit le comédien Guillaume Gallienne qui joue le rôle de Pierre Bergé. “Et moi, c’est la première fois de ma vie que je suis ému en voyant une une robe.”

Dans l’ensemble, le film s’est fait tailler un costard par la critique. On reproche à Pierre Bergé d’avoir financé une hagiographie tout à l’honneur de son compagnon décédé en 2008. Mais la révélation de ce film c’est Pierre Niney, très convaincant dans son incarnation du couturier.

“Il a cambriolé tout Saint Laurent !”, s’enthousiasme Pierre Bergé. “Je n’ai jamais vu quelqu’un s’appropier quelqu’un d’autre comme ça.”

2014 sera l’année Saint Laurent puisqu’un autre biopic consacré à Saint Laurent va sortir dans quelques mois. Un film dont le scénario n’a pas été validé par le puissant et richissime Pierre Bergé.

Prochain article

cinema

La révolution, les yeux dans les yeux