DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Assassinat de Rafiq Hariri : le procès s'ouvre à La Haye


Liban

Assassinat de Rafiq Hariri : le procès s'ouvre à La Haye

Le procès des meurtriers présumés de l’ex-Premier ministre libanais Rafiq Hariri s’est ouvert ce matin à La Haye, en l’absence des quatre accusés, tous membres du Hezbollah.

En fuite, ils sont donc jugés par contumace par le Tribunal spécial pour le Liban, une juridiction créée par les Nations Unies, et qui ne cesse d’alimenter les divisions au pays du Cèdre.

Neuf ans après la mort de Rafiq Hariri, la tension entre chiites et sunnites est à son comble au Liban, une tension alimentée par la guerre en Syrie.

L’ex-Premier ministre avait péri le 14 février 2005 dans l’explosion d’une voiture piégée, sur une route du bord de mer à Beyrouth, alors qu’il se rendait à son domicile à bord d’un véhicule blindé.

L’explosion, extrêmement puissante, avait tué 22 autres personnes, dont l’auteur de l’attentat, et fait plus de 200 blessés.

C’est la première fois qu’un acte de violence politique est traduit en justice au Liban.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvel attentat dans un fief du Hezbollah dans l'est du Liban