DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'économie des Emirats arabes unis est prête à profiter d'une levée de l'embargo sur l'Iran

Vous lisez:

L'économie des Emirats arabes unis est prête à profiter d'une levée de l'embargo sur l'Iran

Taille du texte Aa Aa

Euronews était présent à la conférence de presse annonçant la conférence annuelle sur l’investissement qui va se tenir à Dubaï en avril prochain : un évènement régional majeur qui attire l‘élite politique et les décideurs du monde économique.
Le secrétaire d’Etat au Commerce des Emirats Arabes Unis, Sultan Abdullah Al Saleh, a confirmé à notre correspondant au Moyen Orient la bonne santé économique des Emirats et leur capacité à attirer les investissements étrangers, sans risque de bulle immobilière.

“Les Emirats arabes unis est l’une des régions les plus importantes pour les investissements directs étrangers, a affirmé le sultan Al Saleh. La conférence pour le commerce et les investissements des Nations Unis estime que les Emirats arabes unis seront l’un des 10 premiers pays au monde en 2014 et 2015 pour les investissements étrangers. Et quiconque est inquiet à propos d’une bulle immobilière sur le marché des Emirats, manquera des opportunités d’investissements ici”.

Concernant l’Iran et la prochaine levée partielle de l’embargo dont ce pays est l’objet, le secrétaire d’Etat au commerce extérieur des Emirats arabes unis a souligné les avantages d’une stabilité politique et économique dans la région, que la levée totale de l’embargo apporterait. Récemment le premier ministre des Emirats a demandé la levée de cet embargo.

“L’Iran est l’un des partenaires les plus importants des Emirats arabes unis. Ce pays est notre voisin, a expliqué Sultan Abdullah Al Saleh. Et la stabilité : qu’elle se trouve en Iran ou dans d’autres pays aidera non seulement l‘économie des Emirats mais aussi l‘économie mondiale. Et cette stabilité apportera de la croissance pour cette région et pour le monde entier”.

“On l’aura compris : sur le plan économique les Emirats Arabes Unis abordent cette nouvelle année avec sérénité, explique François Chignac, le correspondant d’Euronews. D’autant qu’une nouvelle ère semble s’ouvrir entre l’Iran et les Emirats Arabes Unis, un peu comme si les relations de voisinage historique, d’interdépendance sociale et économique, n’avaient jamais été vraiment suspendues, en dépit des sanctions internationales”.

204