DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine: les députés adoptent des projets de loi dans la précipitation


Ukraine

Ukraine: les députés adoptent des projets de loi dans la précipitation

La séance de ce jeudi au parlement ukrainien a été houleuse. Elle était consacrée au vote du budget pour l’année 2014.

Le texte a été adopté dans un climat de tensions. Les représentants de l’opposition ont tenté de bloquer la procédure de vote. Le président du parlement a alors choisi de faire adopter à main levée, plusieurs projets de lois.

L’un d’entre eux est destiné à durcir la législation sur les manifestations.

L’opposition dénonce une tentative d‘étrangler le mouvement de contestation.

“Ces projets de loi ont été adoptés en violant les règlements, a déclaré Vitali Klitschko, boxeur et leader d’un des partis d’opposition. Ils n’ont aucune force légale. Si ces textes votés ce jour au Parlement sont promulgués par le président du parlement puis par le chef de l’Etat, et bien nous demanderons un référendum afin que soit organisé un vote de défiance à l‘égard du président du parlement et du chef de l’Etat”.

Parmi les textes adoptés dans la précipitation, il y en a un qui prévoit une simplification de la procédure pour lever l’immunité des députés.

“Il faudrait tout simplement supprimer cette immunité, estime Oleksandr Efremov, cadre dirigeant du parti au pouvoir. Aujourd’hui, dit-il, de nombreux députés s’appuient sur leur mandat pour jouer les héros. Ils feraient moins les malins s’ils n’avaient pas cette immunité”.

Le parti au pouvoir avait organisé à l’extérieur du parlement un rassemblement de militants destiné à montrer le soutien dont dispose le régime.

“Les regards se tournent vers le président, explique Maria Korenyuk, correspondante d’euronews à Kiev. En promulguant ou non les projets de loi, il légitimera ou non ce qui s’est passé au parlement”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Assassinat de Rafic Hariri : le procès s'ouvre dans un climat de violences