DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Google glass : acquittée après une contravention pour conduite en « état de distraction »


monde

Google glass : acquittée après une contravention pour conduite en « état de distraction »

Le premier procès verbal pour conduite en « état de distraction », avec port de lunettes connectées de Google, a finalement été annulé.

Cecilia Abadie, 44 ans a été acquittée ce jeudi. Le tribunal de San Diego s’est prononcé aux vues des déclarations du commissaire John Blair qui a déclaré que les « Google Glass » n’étaient pas en état de fonctionnement lors de son arrestation.

La contrevenante avait été verbalisée, le 29 octobre dernier car elle portait les lunettes intelligentes de Google et roulait 25 km/h au dessus de la limitation de vitesse (130 km/h).

La conductrice avait plaidé non coupable lors de son audience de décembre dernier arguant que ses lunettes n’étaient pas allumées. Grâce à un manque de preuves l’amende pour excès de vitesse a également été retirée.

Les règles de conduites interdisant à tout automobiliste de rouler en regardant un écran quel qu’il soit (télévisé ou lecteur vidéo) avaient été appliquées dans cette affaire. Les « Google glass » et leur écran projeté devant l’œil de l’utilisateur, permettent entre autres d’être connecté à internet.

Ces lunettes, qui ne sont pas encore commercialisées pour le grand public, sont déjà au centre de nombreuses polémiques. Tout comme les smartphones, les projets de loi entourant le port des « Google Glass » affluent, notamment dans les Etats du Delaware, du New Jersey ou encore de la Virginie occidentale, afin de restreindre, interdire et sanctionner son port en voiture.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Seconde Gueurre mondiale : décès du soldat japonais oublié