DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Israël : un projet de loi veut bannir la terminologie nazie


Israël

Israël : un projet de loi veut bannir la terminologie nazie

Interdire le mot nazi et autres termes ou symboles liés au Troisième Reich. C’est l’objectif d’un projet de loi déposé au Parlement israélien par le parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou. Le texte prévoit jusqu‘à six mois de prison et 20 000 euros d’amende pour les contrevenants.

“La liberté d’expression n’est pas absolue, elle est relative’‘, souligne Shimon Ohayon, membre du parti Israël Beiteinou. ‘‘Elle permet à la population de s’exprimer quand elle se sent menacée par les autorités ou la société. Mais la liberté d’expression a franchi toutes les limites. Et nous devons nous protéger de cette liberté d’expression irresponsable qui peut être nuisible.’‘

Adopté par le Parlement lors d’un vote préliminaire, le texte s’est attiré les foudres de la gauche israélienne. Elle dénonce une loi contre-productive et une atteinte à la démocratie.

‘‘C’est une loi stupide et inutile’‘, lance Michal Rozin, du parti Meretz. ‘‘Notre pays sait mieux que quiconque ce qui est arrivé au peuple juif lors de l’Holocauste. Le souvenir de l’Holocauste est quotidien, nous l’enseignons à nos étudiants, nos élèves. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas besoin de cette loi. C’est une manière d’envoyer des signaux, dont nous n’avons pas besoin.’‘

Les détracteurs du texte reconnaissent l’usage excessif et inapproprié des symboles qui renvoient à la Shoah et au nazisme. On a pu voir en Israël des manifestants porter l‘étoile jaune pour dénoncer la politique du gouvernement ou des policiers voire des joueurs de foot être traités de nazis.

“Il ne fait aucun doute que l’usage abusif de l’Holocauste, de ses symboles et de son vocabulaire dans les discours publics est un problème sérieux en Israël et dans le monde entier’‘, souligne Robert Rozett, du Memorial de Yad Vashem à Jérusalem. ‘‘Il ne fait aucun doute aussi qu’il serait préférable que les gens n’utilisent pas ces symboles, car qu’ils ont compris pourquoi ils ne devraient pas les utiliser. Cela doit passer par l‘éducation, par nos leaders politiques, qui doivent donner l’exemple, par la culture… Les gens doivent comprendre qu’ils ne doivent pas utiliser ces symboles où ils n’ont pas leur place.’‘

Selon les médias israéliens, le texte de loi a peu de chance de passer. Il doit encore être débattu en Commission et soumis à une série de votes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama : plus d'espionnage des dirigeants étrangers amis ou alliés