DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La semaine de la mode masculine a démarré à Paris


le mag

La semaine de la mode masculine a démarré à Paris

En partenariat avec

Les défilés homme pour l’hiver prochain se sont succédés ce mercredi à L‘école des beaux Arts.

Ambiance Chicago années 30-40 pour Carven. Le créateur Guillaume Henry a imaginé “l’homme Carven en balade, la nuit”,
avec l’incontournable duffle-coat, des costumes dépareillés et des looks unis, sombres et twistés.

“Je voulais que cette collection souligne l’idée d’un groupe de mecs. Je n’appellerais pas ça un gang parce que ça sonne trop violent pour moi. C’est plus comme une bande de potes qui peuvent jouer les mauvais garçons sans être agressifs. Je me suis inspiré des fichiers de photos de la police cette saison”, explique le créateur Guillaume Henry.

C’est bien connu, les filles sont attirées par les “bad-boys”, voilà pourquoi quelques une d’entre elles se sont invitées sur le podium.
Le clin d‘œil ambiance de Guillaume Henry.

Le créateur ose aussi le costume en velours et l’imprimé écossais déjà beaucoup vu lors de la semaine milanaise.

Défilé à l’hôtel Salomon de Rothschild pour la maison Valentino qui mise sur le mariage entre couture traditionnelle et modernité urbaine.

Les couleurs sont hivernales et les formes géométriques pour des manteaux en cachemire très confortables.

Qu’il soit très classique, plutôt décontracté, en coupe-pyjama, avec ou sans motifs de camouflage, le costume reste toujours So chic chez Valentino.

L‘œuvre de Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli. Les deux créateurs se sont appuyés une nouvelle fois sur leurs ateliers et ils ont été très applaudis.

Des moon boots caoutchouteux surdimensionnés en orange vif à des bandes fluorescentes cousues sur des vestes spacieuses, Raf Simons et Sterling Ruby se sont fait plaisir. Les deux grands amis ont réalisé toute cette collection en tandem.

Une collection haute en couleur avec des coupes urbaines et très justes ainsi que des chaussures qui ne passent pas inaperçues, sans parler des effets éclaboussures de peinture.

Le couturier belge, par ailleurs directeur artistique de Dior, et l’artiste américain ont électrisé les podiums de la Place Vendôme à Paris.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Neon Jungle, girls band made in Britain