DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mille soldats européens bientôt en Centrafrique


Le bureau de Bruxelles

Mille soldats européens bientôt en Centrafrique

Aux côtés des troupes françaises et africaines, il y aura bientôt en Centrafrique un contingent européen d’un millier de soldats. Ainsi en ont décidé les vingt-huit ministres des affaires étrangères de l’Union réunis à Bruxelles ce lundi.
Son principal objectif sera de sécuriser la capitale Bangui et la zone stratégique de l’aéroport.

Il s’agit de la première opération militaire de cette importance pour l’UE depuis l’intervention au Tchad il y a six ans.

“Un terme qui revient souvent ici est celui d’approche globale, relève notre correspondante Audrey Tilve. Pour l’Europe, la Centrafrique ne sortira de cette crise que si on y travaille sur tous les fronts : sécurité, aide humanitaire, réconciliation et reconstruction. C’est pourquoi une réunion de donateurs avait lieu parallèlement à celle de ministres.”

Quarante pays et une vingtaine d’ONG ont participé à cette réunion des bailleurs de fonds. Parmi les priorités : l’aide aux plus de 900 000 personnes déplacées sur l’ensemble du territoire en raison des violences.

“Notre inquiétude, explique Kristalina Georgieva, commissaire européenne à l’aide humanitaire, c’est de voir un pays qui n’avait jamais connu de violences inter-religieuses où aujourd’hui des chrétiens tuent des musulmans, des musulmans tuent des chrétiens. Un mauvais génie est sorti de la lampe et nous devons l’y remettre.”

La communauté internationale s’est engagée à débloquer près de 500 millions de dollars soit 365 millions d’euros. Cette somme devrait couvrir 90% des besoins humanitaires pour cette année. La France est logiquement le premier pays donateur.

“Ces fonds recouvrent les besoins humanitaires urgents, la nourriture, les soins médicaux, détaille Nancy Lindborg, de l’agence américaine pour le développement international. Nous sommes particulièrement soucieux de la situation des femmes et des enfants qui sont les plus vulnérables. Cet argent ira aussi à la réconciliation et à des programme de retour à la paix.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Avortement en Espagne : séance houleuse au Parlement européen