DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Treillis obligatoires aux Émirats arabes unis

Vous lisez:

Treillis obligatoires aux Émirats arabes unis

Taille du texte Aa Aa

Les crises régionales inquiètent-elles certains pays du Golfe ? La question mérite d‘être posée après l’annonce très récente d’un service militaire qui deviendra obligatoire aux Émirats arabes unis. Une nouveauté pour les jeunes émiratis précédés il y deux mois à peine par leurs voisins qataris désormais soumis à un régime plus court, mais tout aussi obligatoire.

Contrairement à l’Arabie Saoudite ou au royaume du Barheïn, la contestation interne et les menaces terroristes ont épargné les Émirats arabes unis. Les liens très étroits avec les puissances occidentales font figure de parapluie militaire. Et les commandes en technologies de même type placent les Émirats en tête des acheteurs.

Reste que l’Iran est un puissant voisin. Même si l’heure est à l’apaisement depuis l‘élection du président Rohani, un point de crispation persiste autour de trois îles. Depuis plusieurs jours, il se murmure que l’Iran les aurait livrées aux Émirats arabes unis qui les réclament depuis des années. Un démenti très ferme a été apporté par l’ambassade iranienne à Abu Dhabi. Mais les observateurs notent que la semaine dernière, Cheikh Mohamed Bin Rashid Al-Maktoum, souverain de Dubaï, a demandé une levée de l’embargo contre l’Iran tout en confiant son souhait de donner une nouvelle impulsion aux relations avec un voisin dans un contexte d’interdépendance sociale et économique historique.
Reste que “la région est explosive, nous le savons, nous prenons les devants et restons sur nos gardes” confie un analyste émirati. D’autant que la crise syrienne et les difficultés du gouvernement irakien en matière de sécurité font figure d‘épouvantail.

Cette nouvelle orientation militaire concernera les hommes émiratis de 18 à 30 ans. Ils serviront neufs mois s’ils ont terminé un cycle secondaire, deux ans pour les non diplômés. Le gouvernement souhaite proposer des formations à ces derniers afin d’infléchir le pourcentage jugé trop élevé de jeunes hommes qui abandonnent leurs études en cours de route (15%). Les femmes ne seront pas écartées du rang. Elles pourront rejoindre l’institution si elles en font la demande.

L’Institut d’Etude Nationale Stratégique basé à Londres évalue les forces militaire des Émirats à 51 000 hommes. 44 000 au sein des forces terrestres, 2 500 dans la marine, 4 500 dans l’armée de l’air. Les réservistes pourraient multiplier par deux ces effectifs dans un pays qui compte 8,2 millions d’habitants, mais 90% d‘étrangers.

“Protéger la nation et préserver son indépendance et sa souveraineté est un devoir sacré” a écrit le premier ministre et souverain de Dubaï, Cheikh Mohammed bin Rashid Al-Maktoum sur son compte Twitter.

En d’autres termes, les Émirats arabes unis veulent préserver stabilité et prospérité.