DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Exactions et tortures : un rapport accable Damas


Syrie

Exactions et tortures : un rapport accable Damas

Page après page, un rapport accuse le régime de Bachar el-Assad de tortures systématiques et de massacre à grande échelle. Il se base sur les clichés d’un ex-photographe syrien de la police militaire, qui a déserté. 55 000 images détaillent la mort de 11.000 détenus. Le rapport, commandité et financé par le Qatar, a été rédigé par trois anciens procureurs internationaux. Après un examen approfondi, ils ont jugé ces preuves “irréfutables”. L’un d’eux, David Crane, témoigne : “nous n’avions pas vu ce genre de documents sur le massacre d‘être humains à une échelle industrielle depuis la seconde guerre mondiale et les procès de Nuremberg. Ces gens ont été affamés, battus, torturés et exécutés. Les responsables devraient être poursuivis”.

Le rapport est appuyé par des témoignages reccueillis par l’organisation Human Rights Watch.

Ziad a été détenu par les renseignements militaires à Racca, il explique qu’il a été battu à plusieurs reprises et torturé à l‘électricité.

Ahmed, lui a été témoin des tortures. “J’ai vu des gens qui ont eu les ongles arrachés”, dit-il. “Quand on voit ça on se dit que ce ne sont pas des être humains”.

Outre ce rapport, de nombreuses vidéos montrant des scènes de tortures attribuées au régime de Damas circulent sur internet.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie: les délicates discussions de paix en Suisse