DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Serbie entame les négociations d'adhésion


Le bureau de Bruxelles

La Serbie entame les négociations d'adhésion

Pour la Serbie, le qualificatif historique s’imposait. Belgrade et l’Union européenne ont donné le coup d’envoi des négociations qui doivent conduire à l’adhésion du pays. Il espère rejoindre le club dès 2020, mais il a beaucoup à faire tant au niveau législatif qu‘économique. Pour Marko Djuric, conseiller du gouvernement, une aubaine :

“ Le processus d’adhésion, avec toutes les réformes qu’il induit, a un effet de guérison sur notre société. Donc nous en avons besoin pour des raisons nationales et parce que nous voulons participer à une Europe élargie “, explique-t-il au micro d’euronews.

C’est un accord sur la normalisation des relations avec son ancienne province kosovare qui a permis à la Serbie de franchir le pas. Pour autant, le pays ne reconnaît toujours pas l’indépendance du Kosovo.

“ Le fait que l’on soit en désaccord sur le statut ne nous empêche de rechercher des solutions pratiques qui concernent la vie quotidienne et je suis certain qu’une telle approche nous conduira graduellement à une solution acceptable des deux côtés “, assure, confiant, Marko Djuric.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Euromaïdan donne de la voix à Bruxelles