DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le polar polaire ou le noir nordique qui va si bien aux anglais

Vous lisez:

Le polar polaire ou le noir nordique qui va si bien aux anglais

Taille du texte Aa Aa

Le roman noir scandinave, le noir nordique, est en plein essor. Les thrillers venus du froid touchent aussi la Grande-Bretagne où le genre fait partie des best sellers.

Dans une grande librairie de Londres il y a même un coin dédié uniquement à la littérature policière scandinave. L’auteur Barry Forshaw est un spécialiste du genre : “Stieg Larsson, je crois que l’explosion a eu lieu avec lui. C’est avec lui que tout a commencé. J’ai vu alors combien il y a d’excellents auteurs suédois, danois, norvégiens, qui ont commencé à être traduits. Les Britanniques étaient en recherche de bons auteurs ils ont lu Henning Mankell, ils aiment Wallander , qu’est-ce que vous lisez après avoir lu Wallander ? Les gens avaient besoin d’une feuille de route.”

Mais pour quelle raison le noir nordique va si bien aux Britanniques ?

Barry Forshaw : “C’est la froideur du climat, nous avons tous deux ont un climat froid. Et il y a d’autres choses que nous avons en commun comme une façon politique de penser. Les Italiens et les pays méditerranéen mènent une vie différente. au loin semble mener une vie différente . Ce n’est pas notre vie et si nous avons apprécié les différences offertes par le crime suédois nous aimons aussi la similitude”.

Réservé à des connaisseurs il y a deux ans à peine, le genre est aujourd’hui grand public.

Joseph Knobbs de la librairie Waterstone : “Il est passé de presque rien à la force dominante de la littérature policière . “

Et quels sont les revenus du libraire grâce au noir nordique ?

Joseph Knobbs :

“J’ai peur de ne pouvoir donner un chiffre précis mais beaucoup”

Barry Forshaw : “la question que l’on me pose le plus souvent c’est qu’elle sera la prochaine tendance ? et ma réponse c’est encore plus de Noir Nordique parce qu’il y a encore de très bons auteurs scandinaves qui doivent encore être traduits et qui vont apparaître”.