DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE divisée sur l'attitude à adopter face à l'escalade de la violence en Ukraine

Vous lisez:

L'UE divisée sur l'attitude à adopter face à l'escalade de la violence en Ukraine

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne s’est dite “choquée” après les violences entre la police et les manifestants qui ont fait plusieurs morts en Ukraine. Des affrontements qui pourraient pousser les Européens à revoir leurs relations avec Kiev.

“Ce genre de comportement ne peut pas continuer, a déclaré José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne. Nous devrons en tirer des conséquences, on prendra certaines mesures que l’on doit avant discuter avec les Etats membres”.

De son côté, la Russie a réitéré ses critiques sur ce qu’elle qualifié “d’ingérences étrangères” dans les affaires de l’Ukraine. Elle a également dénoncé – je cite- l’attitude “extrémiste” de l’opposition.

“J’espère que l’Union européenne ne prendra de conclusions hâtives, a souligné Vladimir Chizhov, l’ambassadeur russe auprès de l’UE, qu’elle attendra les résultats de l’enquête sur ces décès tragiques, avant de prendre une décision ou de possibles actions”.

Plusieurs chancelleries sont favorables à un durcissement du ton de l’Union européenne. C’est le cas de la Suède et de la Lituanie. Mais d’autres capitales – Paris par exemple – s’interrogent sur la pertinence de sanctions individuelles contre les dirigeants ukrainiens.